Aussi bien préparé soit-il, un voyage n’exclue pas les risques et les mauvaises surprises. Maladies, accidents, vols… de nombreux imprévus peuvent survenir au cours du voyage, aussi bien une fois dans le pays de destination que sur la route. Pour faire face à ces différentes situations, les agences d’assurance ont mis en place l’assurance voyage. En quelques mots, il s’agit d’un ensemble de garanties visant à couvrir un individu à la suite d’un préjudice. Que couvre l’assurance voyage ? Est-elle obligatoire ? Tout ce qu’il faut savoir sur l’assurance voyage.

Ce que couvre l’assurance voyage

L’assurance voyage a pour but de couvrir financièrement un individu, le souscripteur, dans le cas où un incident venait à survenir au cours de son voyage.
La plupart du temps, une assurance voyage garantie la couverture dans les cas suivants : annulation de voyage, vol, perte ou endommagement de biens personnels, évacuation sanitaire, responsabilité civile, décès ou invalidité suite à un accident, etc.
D’autres garanties peuvent être proposées dans des situations particulières.

Le minimum que doit couvrir une assurance voyage

Il existe différents types d’assurance voyage et toutes ne proposent pas les mêmes garanties. Le choix d’une assurance varie avant tout en fonction de la durée du voyage, la destination ou encore les activités qui seront pratiquées pendant le voyage. Mais de manière générale, une assurance voyage doit au minimum couvrir les trois éléments suivants : la responsabilité civile, les frais médicaux et l’assistance rapatriement.
La responsabilité civile intervient lorsqu’un accident survient et que ce dernier a entrainé des dommages matériels et/ou corporels. Dans une situation de ce genre, le responsable à l’obligation de verser à la partie adverse une certaine somme d’argent en guise de dédommagement. L’assurance permet de couvrir le responsable, lui évitant ainsi une peine de prison dans le cas où de ses propres poches, il ne serait pas en mesure de dédommager la victime.
L’assurance voyage vise aussi à couvrir les frais médicaux et les frais d’hospitalisation. Comme le risque zéro n’existe pas, au cours du voyage il se peut que le souscripteur tombe malade et qu’il soit amené à consulter un médecin, acheter des médicaments et même se faire hospitaliser sur place. Dans ce cas, l’assurance se charge de couvrir les dépenses liées au traitement du voyageur.
Il arrive aussi que le voyageur ne puisse pas être hospitalisé sur place (pour des raisons logistiques ou à cause de la gravité de sa maladie) et qu’il soit nécessaire de l’évacuer à l’étranger ou de le rapatrier dans son pays. Ici, c’est l’assurance assistance rapatriement qui va couvrir les dépenses. La particularité de cette garantie est qu’elle couvre aussi d’autres lignes de dépenses comme les dépenses liées au retour anticipé ou encore le transfert d’un proche auprès du malade.

L’assurance voyage est-elle obligatoire ?

L’assurance voyage ne fait pas forcément partie des documents à fournir pour pouvoir partir à l’étranger. Cela dépend avant tout des pays qui ont chacun leurs propres formalités en termes de demande de visa, ainsi que de la nature du voyage. Plus le voyage présente des risques, plus est conseillé de souscrire à une assurance voyage.
Toutefois, même si l’assurance voyage n’est pas toujours obligatoire, il est préférable de prendre ses précautions en faisant une souscription. Ce qui permettra d’éviter toutes mauvaises surprises et de voyager en toute quiétude.